31.1.12

Pad Thaï de Robert Trottier

C'est le deuxième pad thaï que je réalise dans ma cuisine, le premier étant de Christian Bégin en personne. Impossible de vous révéler ma préférence entre les deux, car bien sincèrement le dernier réalisé remonte à deux ans donc je ne me rappelle plus très bien des saveurs au nombre de recettes qui peuvent passer dans ma cuisine (et encore, elles ne sont pas toutes publiées sur mon blog donc imaginer un peu!).

J'ai eu la flemme de dégeler du poulet donc je l'ai simplement réalisé aux crevettes. Ma visite à bien aimé et nous aussi. Si vous avez un homme pas trop loin de votre cuisine, demandez-lui bien gentiment (et avec amour!!) de vous donner un petit coup de main pour couper les quelques légumes, le souper prendra encore moins de temps à réaliser, hi,hi! ;-)



1 pqt de 227 g de nouilles de riz yet-ca-mein

Sauce

3 c. à soupe cassonade
3 c. à soupe sauce de poisson
1 c. à soupe vinaigre de riz
1 c. à soupe de mirin (voir note à la fin)
1 c. à soupe sauce soya
2 1 c. à thé sambal oelek
1 c. à thé d'huile de sésame
Le zeste et le jus de 1 lime
2 c. à soupe d'huile végétale

Sauté

1/4 tasse huile d'arachide
1 pqt de 454 g de crevettes moyennes, décortiquées et déveinées, avec la queue
Sel et poivre, au goût
2 poitrines de poulet, en fines lanières
1 poivron rouge, en lanières
1 poivron jaune, en lanières
2 carottes moyennes, en julienne
2 gousses d'ail hachées
1 c. à soupe de gingembre frais, haché
3 oignons verts hachés, les parties blanche et verte séparées
2 tasses de pois mange-tout bébé bok choy
1/2 tasse d'arachides concassées
2 c. à soupe coriandre fraîche, hachée
2 c. à soupe menthe fraîche, hachée

Faire cuire les nouilles de riz (ou yet-ca-mein) en suivant les indications sur l'emballage. Égoutter et réserver.

Sauce

Dans un bol, mélanger tous les ingrédients de la sauce. Réserver.

Sauté

Dans un poêlon, chauffer 1 c. à soupe d'huile à feu vif et faire cuire la moitié des crevettes environ 2 minutes. Saler et poivrer légèrement. Réserver. Répéter l'opération avec le reste des crevettes et 1 c. à soupe d'huile. Réserver.

Dans un autre poêlon, chauffer 1 c. à soupe d'huile à feu moyen-vif et faire sauter le poulet 4 minutes ou jusqu'à ce qu'il ait perdu sa teinte rosée. Réserver.

Dans le même poêlon, chauffer 1 c. a soupe d'huile à feu moyen-vif et faire revenir les poivrons et les carottes environ 2 minutes. Ajouter l'ail, le gingembre et la partie blanche des oignons verts et poursuivre la cuisson 2 minutes. Ajouter les pois mange-tout (ou les bok choy), les arachides et les herbes fraîches.

Ajouter la sauce et les nouilles, et bien mélanger. Répartir dans des bols et garnir de la partie verte des oignons verts. Servir aussitôt.

** Si vous n'avez pas de mirin, remplacez-le par 1 c. à soupe de vinaigre de riz assaisonné, ou encore de vinaigre de riz additionné de 1 c. à soupe de sucre.**

Imprimer la recette

(source: Robert Trottier - tout simplement clodine)

27.1.12

Gâteau croustillant à la crème sure

D'ordinaire, j'essaie d'éviter de faire de gros gâteaux dans ma cuisine. Non pas que nous n'aimons pas cela, mais surtout histoire de ne pas rester pris avec 1 semaine et que plus personne au bout de cette semaine n'ait envie d'en manger. Ici j'avais de la visite et un gros contenant de crème sure à passer (aucun lien avec les deux si ce n'est que le lien du dessert!).

Vous savez, on achète un truc pour une recette en particulier, on l'oublie au réfrigérateur, car on ne sait plus ou on n'a vue notre recette et au final on arrive à la date d'expiration du dit contenant et on n'a, évidemment, pas envie de le jeter à la poubelle.

Avec sa tasse de crème sure, inutile de vous mentionner à quel point ce gâteau est moelleux et tendre puisque c'est l'évidence même. J'ai changé un petit ingrédient de la garniture croustillante, vous verrez plus bas, c'était en tout les cas, rudement délicieux! ;-) Bon week-end!


Pour 8-10 portions:

1/2 tasse beurre ramolli
4/5 tasse (200ml) sucre granulé
3 gros oeufs
2 tasses farine
2 c. à thé levure chimique
1/2 c. à thé bicarbonate de soude
1 1/3 tasse crème sure (crème aigre)
2 c. à thé extrait de vanille

Garniture croustillante à gâteau

1 tasse cassonade foncée, compactée
1 c. à thé piment de la Jamaïque
1 c. à thé cannelle moulue
1/2 tasse noix au choix, hachées
2/3 tasse chapelure de biscuits Graham spéculoos émiettés très finement
5 c. à soupe beurre froid coupé en petits cubes

Préchauffer le four à 325 F (165 F). Beurrer et enfariner un grand moule à cheminée (moule bundt ici). Le réserver. Dans un grand bol, crémer le beurre avec le sucre au batteur électrique 5 minutes ou jusqu'à l'obtention d'une préparation homogène. Incorporer les œufs un à la fois, en battant bien après chaque addition.

Ajouter graduellement la farine, préalablement mélangée avec la levure chimique et le bicarbonate de sodium, en alternant avec la crème sure. Ajouter l'extrait de vanille, puis mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse et homogène.

Transvider la pâte dans le moule puis bien l’étendre. Répartir uniformément la garniture croustillante à gâteau sur la pâte. Recouvrir lâchement le gâteau d'une feuille de papier d'aluminium, puis déposer le moule sur l'étage central du four.Cuire le gâteau environ 75 minutes ou jusqu'à ce qu'un cure-dent inséré au centre de la pâte en ressorte sec. Retirer la feuille de papier d'aluminium 15-20 minutes avant la fin de la cuisson si la garniture n'est pas suffisamment colorée.

Retirer le gâteau du four, puis le laisser reposer 10 minutes avant de le démouler et de le servir en tranches. Accompagner, si désiré, de crème fouettée.

Garniture croustillante à gâteau

Mettre tous les ingrédients, sauf le beurre, dans un grand bol à fond plat, puis bien mélanger. Ajouter les cubes de beurre, puis bien les intégrer en les écrasant avec le dos d'une fourchette jusqu'à l'obtention d'une préparation sablonneuse. Réserver pour garnir le dessus de vos desserts avant leur cuisson au four.

Imprimer la recette

(source: le guide cuisine vol.10 no.4)

25.1.12

Daube moelleuse de boeuf en croûte feuilletée

Alors ça, c'est le repas hyper "comfort food" par excellence pour la saison hivernale et pas seulement cela, mais aussi pour recevoir vos invités, car ils vous le diront, ce plat, c'est du BONBON tellement c'est savoureux, goûteux et tellement tendre!!! Moi, je suis comme Kim, si on me dit que c'est du Jean-François Plante je sais d'avance que ce sera un souper extra...pareil pour mon mari, je n'ai qu'à nommer ce nom et il sait bien que ce sera un régal!

À ce propos, je suis en retard sur l'achat de ses bouquins, sur 3 publiés, j'en suis qu'au deuxième à avoir chez moi, et oui, je parle bien des Plaisirs coupables. Ce livre contient plus de recettes cochonnes que la majorité des livres et le nombre de recettes que j'ai envie d'essayer est assez importants...hum,hum!

Bon assez bavardé ici, je vous laisse avec la recette en vous disant seulement que ce fût notre NUMBER ONE de coup de cœur du mois de janvier!


2 lb (1kg) de boeuf à ragoût
1 tasse d'oignons perlés, pelés (moi 2 petits oignons jaunes)
1 tasse d'échalotes françaises, pelées
2 carottes, pelées et coupées en tronçons
6 gousses d'ail, pelées
2 branches de romarin
2 branches de thym
2 c. à soupe d'huile d'olive
150 g de lard salé, en dés (moi, bacon en dés)
2 tasses de sauce demi-glace
Poivre au goût
1 abaisse de pâte feuilletée
1 jaune d'oeuf
1 c. à soupe de crème champêtre 15% ou d'eau

Marinade

10 grains de poivre
2 clous de girofle
2 c. à soupe d'herbes salées du Bas-du-Fleuve
60 ml d'armagnac ou de cognac
1 bouteille de 750 ml de vin rouge sec corsé

Faire la marinade ; mettre les grains de poivre et les clous de girofle dans une mousseline et bien fermer. Dans un grand bol, mélanger tous les ingrédients qui composent la marinade et verser dans un sac en plastique. Ajouter le boeuf, les oignons, les échalotes, les carottes, l'ail et les fines herbes. Bien enrober tous les ingrédients, fermer le sac hermétiquement et laisser mariner au réfrigérateur au moins 12 heures (ici, 24 heures).

Égoutter la viande et les aromates et réserver la marinade pour la sauce. Dans une grande casserole de 4 litres (16 tasses), faire dorer les lardons dans l'huile pendant 5 minutes à feu moyen-vif. Réserver dans un bol. Saisir les cubes de boeuf et les réserver avec les lardons. (Il est préférable de saisir les cubes de viande en 4 fois afin de bien les faire colorer. Ajouter de l'huile au besoin après chaque addition).

Faire colorer les oignons, les échalotes et l'ail. Réserver. Déglacer avec la marinade réservée. Laisser réduire 10 minutes. Ajouter la demi-glace et tous les ingrédients réservés. Poivrer, mais ne pas saler. Couvrir et laisser mijoter à feu doux environ 2 heures, jusqu'à ce que la viande soit tendre et que la sauce ait réduit.

Retirer la mousseline, les branches de fines herbes et les carottes. Préchauffer le four à 400 F (200 C). Verser dans une cocotte de 2 L (8 tasses) ou des petites cocottes individuelles. Couvrir avec l'abaisse de pâte feuilletée. Bien sceller la pâte sur la cocotte en mouillant le bord avec un peu d'eau. Fouetter le jaune d'oeuf et la crème dans un petit bol et badigeonner généreusement la pâte à l'aide d'un pinceau. Cuire au four environ 20 minutes, jusqu'à ce que la pâte soit dorée.

Imprimer la recette

19.1.12

Gaufres au chocolat

Depuis la reprise de mon blog en août dernier, je n'ai pas encore publié une recette d'un petit déjeuner gaufre/crêpe/pain doré ou autre...et ce n'est pas faute de ne pas en avoir réalisé dans ma cuisine pourtant. Alors le week-end dernier, je me suis prise à l'avance en réalisant ma pâte à gaufre la veille, restait plus qu'à faire cuire rendu au samedi matin. Je dois bien vous avouer tout de suite que ses gaufres au chocolat ont été plus que winner! Surtout auprès de mon grand garçon...accompagné d'une bonne couche de Nutella bien entendu...et de quelques fraises, miam! ;-)


Pour 8 gaufres:

1 1/2 tasse farine
2 c. à thé levure chimique
2 c. à soupe cacao
1/4 tasse sucre
1 pincée de sel
1 1/3 tasse lait
2 œufs
1/4 tasse beurre fondu

Dans un bol, mélanger la farine avec les autres ingrédients secs. Dans un autre bol, fouetter le lait avec les œufs. Incorporer graduellement aux ingrédients secs et mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse. Ajouter le beurre fondu et remuer. Cuire la pâte dans le gaufrier et servir accompagné de fraises.

Imprimer la recette

(source: je cuisine - déjeuners gourmands)

17.1.12

Ragoût de boulettes, sauce aux champignons

Et oui, encore une recette de mon enfance donc forcément de ma petite maman (si vous vous rappelez bien, il y en avait également une que je vous avais partagée jeudi dernier). Les boulettes c'est toujours bon à toutes les sauces, mais quand j'y ajoute des champignons alors la c'est que du bonheur!

Ces boulettes ont fait partie de ma vie depuis toujours, c'est un repas simple, rapide et délicieux avec des ingrédients que vous avez tous sous la main. Un petit conseil cependant : si vous voulez avoir assez de sauce pour servir sur des nouilles aux œufs ou du riz par exemple, je vous conseille de laisser mijoter votre plat pas plus de 15 à 20 minutes, car plus le temps passera et plus la sauce s'évaporera et deviendra épaisse.

Vous pouvez aussi préparer les boulettes de bœuf la veille, les faire cuire et les garder au réfrigérateur. Ainsi, il ne vous restera plus qu'à assembler les ingrédients qui composent la sauce et laisser mijoter le tout quelque temps et servir avec l'accompagnement de votre choix. Bon appétit!



Boulettes:

1 1/2 lb de boeuf haché
1/3 tasse chapelure
1/3 tasse lait évaporé Carnation
2 oeufs
1 c. à thé sel d'oignon et poivre au goût
1/2 c. à thé assaisonnement à volaille

Sauce:

1 oignon haché finement
2 gousses d'ail
1 c. à tab beurre
1 c. à tab farine
1 1/2 c. à thé sauce Worcestershire
1 boîte crème de Champignons
1 tasse lait évaporé Carnation
Champignons tranchés (quantité au goût)

Boulettes:

Dans un grand bol, assembler tous les ingrédients composant les boulettes. Former celles-ci et faire cuire au four préchauffé à 400 F (200 C) pendant environ 10 minutes. Laisser refroidir et réserver.

Sauce:

Dans une grande casserole, faire fondre le beurre. Y ajouter l'oignon,l'ail haché finement puis les champignons et faire revenir quelques minutes jusqu'à ce qu'ils soient translucides. Incorporer la farine et faire cuire 1 minute. Ajouter finalement la crème de champignons, le lait évaporé puis la sauce Worcestershire. Cuire à feu moyen doux quelques minutes. Y ajouter ensuite les boulettes et laisser mijoter de 15 à 20 minutes. Servir sur un lit de nouilles aux œufs ou sur un riz blanc puis accompagné d'un légume vert.

Imprimer la recette

12.1.12

Pain aux canneberges

Un pain des plus gourmand que ma maman a réalisé pendant le temps des fêtes lors du petit déjeuner et qui m'a rappelé que je ne l'avais pas encore publié sur mon blog, et pourtant, ce n'était pas faute de ne pas avoir sa recette dans mon cartable. Vous pourrez au choix et selon le goût de chacun des membres de votre famille rajouter plus ou moins de canneberges et changer les pépites de chocolat pour des noix. Il est aussi délicieux en collation qu'au petit déjeuner ou encore en dessert (moi je le préfère en collation avec mon cappuccino - et mon petit loup lui l'adore quand il arrive de l'école!).


2 tasses farine
1 tasse sucre
1/2 c. à thé bicarbonate de soude
1 c. à thé sel
1 1/2 c. à thé levure chimique
1/4 tasse beurre mou
2 œufs
3/4 tasse jus d'orange
1 c. à thé zeste d'orange
1 tasse à 1 1/2 tasses canneberges coupées finement (ça peut être des canneberges surgelées, décongelées)
1 tasse noix ou pépites de chocolat

Préchauffer le four à 350 F. Dans un bol, mélanger la farine, sucre, bicarbonate de soude, sel et levure chimique.

Dans un autre bol, mélanger le beurre, jus d'orange, zeste et les œufs. Ajouter les ingrédients secs aux ingrédients liquides.

Ajouter finalement les canneberges et les noix ou pépites de chocolat. Mettre dans un moule à pain et faire cuire environ 1 heure.

Imprimer la recette

10.1.12

Mousse au chocolat et aux marrons

Une petite dernière (et non la moindre!) pour terminer ma série de bouffe des fêtes. Nous avons terminé le repas du Jour de l'An en beauté avec cette petite mousse chocolatée, divine, onctueuse et bien gourmande. N'attendez pas les fêtes de fin d'année (les prochaines qui sont bien loin!!) pour la réaliser, car vous manqueriez sincèrement quelque chose!


Pour 8 portions:

1 2/3 tasse crème 35%
4 jaunes d’œufs
3 c. à tab sucre
1 pincée de sel
90 g chocolat mi-amer haché finement
30 g chocolat au lait haché finement
1/2 tasse purée de marrons sucrée
2 c. à tab de rhum ou 1 c. à thé vanille

Dans une petite casserole, chauffer 2/3 tasse de la crème à feu moyen-vif, en brassant souvent, jusqu'à ce que de petites bulles se forment sur la paroi. Retirer du feu et réserver.

Dans un bol à l'épreuve de la chaleur, fouetter les jaunes d'oeufs, le sucre et le sel. Incorporer petit à petit la crème réservée en fouettant. Mettre le bol sur une casserole d'eau chaude mais non bouillante et cuire, en brassant, pendant environ 8 minutes ou jusqu'à ce que la crème ait suffisamment épaissi pour napper le dos d'une cuillère. Retirer le bol de la casserole.

Ajouter les chocolats mi-amer et au lait, la purée de marrons et le rhum (ou la vanille) et mélanger. Remettre le bol sur la casserole et chauffer, en brassant, jusqu'à ce que le chocolat ait fondu et que la préparation soit lisse. Couvrir directement la surface de la préparation au chocolat d'une pellicule de plastique et laisser refroidir à la température ambiante pendant environ 1 heure ou jusqu'à ce qu'elle ait légèrement épaissi.

Dans un autre bol, à l'aide d'un batteur électrique, fouetter le reste de crème jusqu'à ce qu'elle forme des pics fermes. Incorporer le quart de la crème fouettée à la préparation au chocolat refroidie en soulevant délicatement la masse. Incorporer le reste de la crème fouettée de la même manière.

À l'aide d'une cuillère ou d'une poche à douille munie d'un embout plat, répartir la mousse dans des coupes ou des verres. Couvrir et réfrigérer pendant environ 6 heures ou jusqu'à ce que la mousse soit ferme. (Vous pouvez préparer la mousse à l'avance. Elle se conservera jusqu'au lendemain au réfrigérateur.)

Imprimer la recette

(source: coup de pouce - noël 07)

5.1.12

Potage aux panais rôtis

Voici le beau potage qui a décoré notre tablée du Jour de l'An. Je le voulais velouté, goûteux et savoureux à souhait et ma mission a été réussie! J'avais déjà réalisé une recette précédemment dans ma cuisine de potage aux patates douces rôties et je dois avouer qu'après deux essais j'apprécie énormément ce type de potage, car les légumes deviennent plus goûteux et bien caramélisés en les faisant cuire de cette façon. Je vous le recommande vivement en cette période hivernale.


Pour 8 portions:

2 1/2 lbs panais pelés et coupés en morceaux de 1 po
1 oignon coupé en morceaux de 1 po
1 bulbe d'ail non pelé, coupé en deux
2 c. à tab huile d'olive
1/2 c. à thé cumin moulu
1/4 c. à thé de sel et de poivre
6 tasses bouillon de légumes ou de poulet
4 tasses d'eau
1/3 tasse lait évaporé écrémé
2 c. à thé vinaigre de cidre
2 c. à tab persil frais, haché

Dans un bol, mélanger les panais, l'oignon, l'ail, l'huile, le cumin, le sel et le poivre. Sur une plaque de cuisson, étaler le mélange de panais. Cuire au centre du four préchauffé à 425 F (220 C) pendant environ 45 minutes (chez moi, 35 minutes ont suffit) ou jusqu'à ce que les panais soient tendres mais encore légèrement croquants et dorés.

Presser les demi-bulbes d'ail pour en extraire la pulpe. Dans une casserole, mettre la pulpe d'ail, les légumes rôtis, le bouillon de légumes et l'eau. Porter à ébullition. Réduire le feu et laisser mijoter pendant environ 15 minutes ou jusqu'à ce que les légumes soient tendres.

Au robot culinaire, réduire la préparation de panais en purée lisse, en plusieurs fois. Dans une passoire fine placée sur une casserole propre, filtrer la purée. (Vous pouvez préparer le potage jusqu'à cette étape, le laisser refroidir et le mettre dans un contenant hermétique. Il se conservera jusqu'au lendemain au réfrigérateur.)

Incorporer le lait évaporé et le vinaigre de cidre à la purée. Porter à ébullition. Au moment de servir, garnir chaque portion du persil.

Imprimer la recette

(source: coup de pouce- noël 07)

3.1.12

Petite rétrospective gourmande de l'année 2011

Cette année, contrairement aux années précédentes dans ma cuisine, je n'ai pas autant publié que je l'aurais voulu, surtout et en partie à cause de la fin de ma grossesse et de la naissance de ma petite fille chérie l'été dernier... mon plus beau cadeau de 2011 d'ailleurs et gourmande comme sa maman en plus... (oui je l'avoue!)

Voici donc mes coups de cœur gustatifs de l'année 2011, mois par mois (du moins, les mois publiés surtout!!). Pour 2012, encore plus de petites gourmandises sucrées et salées à venir...le tout, toujours dans la simplicité!

Bonne année 2012 à tous et merci de venir me visiter régulièrement...c'est un plaisir de vous lire et de vous retrouver dans ma cuisine... :-)

Mars:


Jalousie aux crevettes

Avril:


Tarte tatin pommes et framboises

Août:


Crevettes grillées au vin rosé, au basilic et au beurre blanc à la bisque

Septembre:


Mini invisibles à la pomme, crumble aux épices

Octobre:


Gâteau roulé au sucre à la crème

Novembre - 2 recettes préférées plutôt qu'une (je n'arrivais pas à choisir!) :


Rosaces de saumon sur fenouil à la crème


Forêt-Noire aux framboises

Décembre - encore 2 recettes préférées plutôt qu'une!:


Coquilles St-Jacques d'Audrey Dufresne


Brioche de Rinxent

Pour voir d'autres rétrospectives des années précédentes, cliquer sur le lien simplement!

LinkWithin

Blog Widget by LinkWithin